samedi 27 septembre 2008

De retour






Le blanc de 5 jours sur ce blog n'est pas un vide, c'est un moment de voyage vers le sud.
Me voici de retour. Pendant ce séjour j'ai pu enfin découvrir la Grande Motte de Monsieur Balladur. Je rêvais sur des cartes postales de cette ville idéale et la réalité ne m'a pas trop déçu. Les bâtiments sont en place, un peu cachés par une végétation qui a bien poussé sous ce climat et qui cache parfois les points de vue de mes cartes postales. Il est parfois impossible de voir la construction, comme pour l'église par exemple. Mais il y a aussi des lieux abandonnés comme le point zéro qui pourtant ne le méritent pas car ils furent très dessinés, pensés et représentatifs de la ville. Ce n'est pas trop tard pour remettre de l'ordre encore faudrait-il trouver une volonté municipale qui au lieu d'inventer des places au Design douteux ferait mieux d'entretenir ce qui est exceptionnel et préserver les espaces publics de cette profusion inepte de marchands de frites et de saucisses. Je vais finir par nommer ce syndrome du nom d'une autre ville ainsi défigurée : Royan.
Comme toujours on attendra qu'il soit trop tard pour avoir la joie du regret, c'est si français comme attitude.
Mais c'est encore beau.
Je vous montre quelques images à la manière de Julien Donada mais bien moins réussies que lui.

4 commentaires:

cricri du point zero a dit…

....malheureusement, je suis le seul "survivant" dans le batiment "Poisson" de Jean Balladur, à mon grand desespoir. En esperant qu'un jour le sable bouge au pied de certains ... Merci pour vos images, bien à vous

cricri du point zero a dit…

....malheureusement, etant le dernier "survivant" dans le batiment "Poisson" de Jean Balladur, c'est un grand desespoir. En esperant qu'un jour le sable bouge au pied de certains ... Merci pour vos images, bien à vous

cricri du point zero a dit…

....malheureusement, je suis le seul "survivant" dans le batiment "Poisson" de Jean Balladur, à mon grand desespoir. En esperant qu'un jour le sable bouge au pied de certains ... Merci pour vos images, bien à vous

cricri du point zero a dit…

....malheureusement, je suis le seul "survivant" dans le batiment "Poisson" de Jean Balladur, à mon grand desespoir. En esperant qu'un jour le sable bouge au pied de certains ... Merci pour vos images, bien à vous